L'INSTITUT DE PRÉHISTOIRE ET D'ARCHÉOLOGIE
ALPES MÉDITERRANÉE


L'IPAAM, l'archéologie ouverte à tous
L'Institut de Préhistoire et d'Archéologie, créé en 1926, est la première association niçoise entièrement vouée à l'archéologie régionale. Depuis, le but de la Société est la recherche, la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique et historique des Alpes-Maritimes, des Alpes et du Bassin méditerranéen, y compris dans le domaine sous-marin.
Toutes les périodes, allant de la Préhistoire à l'Époque Contemporaine, en passant par la Protohistoire, l'Antiquité, le Moyen Âge et l'Époque Moderne, sont étudiées ou abordées.
Ses moyens d'actions sont les prospections thématiques et diachroniques réalisées dans le respect de la législation en vigueur, les participations à des chantiers de fouilles, les publications.
L'IPAAM organise des sorties Découverte du Patrimoine sur le terrain et donne des conférences sur des sujets touchant tous les aspects de l'archéologie et de l'ethnographie.
L'association édite les Mémoires de l'IPAAM soit en tome annuel regroupant les travaux de ses chercheurs et des chercheurs locaux, soit en ouvrages hors série (à ce jour, 12 032 pages de textes, dessins, plans, photos). L'IPAAM propose notamment aux étudiants ayant soutenu leur thèse dont le sujet est en rapport avec l'archéologie locale, et dès lors que leur dossier est retenu, une prise en charge complète de l'impression et de la diffusion de leur mémoire.
Un Bulletin de Liaison, adressé chaque année à tous les membres, et à toutes les personnes intéressées, rappelle les activités de l'année écoulée et présente le programme de l'année en cours.
Enfin, une permanence est tenue au siège, les jeudis, à partir de 16 heures.
Les membres de l'IPAAM, son président Claude Salicis, seront heureux de vous faire découvrir les richesses archéologiques des Alpes-Maritimes lors de leurs nombreuses activités (voir nos derniers Bulletins de Liaison).

 

ACTUALITÉS

Programme des activités
Le programme des activités 2015 (conférences, sorties-découverte, manifestations, ...) est disponible : voir Bulletin de Liaison

Compléments - Modifications - Suppressions (année 2015) :

-


Articles en ligne
Pour accéder aux textes entiers ou partiels de nos articles et ouvrages en ligne, allez dans le menu « Publications », rubrique  Les Mémoires  et cliquez sur les liens figurant dans les sommaires des ouvrages concernés.
Vous y trouverez également, en fin de présentation des Mémoires, le lien donnant accès à notre Index par tomes, hors-série, auteurs, pays, communes, sites, thèmes, à jour jusqu'en 2007 (PDF).

 

TRAVAUX ET AXES DE RECHERCHES

L'IPAAM est engagé, sur la ville de Nice, le département des Alpes-Maritimes, la région PACA, à l'étranger dans les opérations suivantes :

Les inventaires thématiques
- les enceintes et les habitats de hauteur : complètement et mise à jour de l'inventaire depuis 1926
- les structures quadrangulaires sommitales (SQS) : problématique initiée par l'IPAAM en 1996
- les édifices religieux à clocher triangulaire : inventaire, datation, architecture, aire d'influence, ...
- les mégalithes et les tumulus : complètement et mise à jour de l'inventaire depuis 1967
- les ponts, de l'Antiquité à nos jours : inventaire et monographies (lancement de l'étude en 2008)


La révision des inventaires archéologiques et historiques des communes
* Inventaires ciblés sur toutes les communes du département des Alpes-Maritimes.
* Inventaires complets réalisés ou en cours :
- Levens (1998)
- Bouyon (1998)
- Le Broc (1998)
- Carros (1998)
- Tourrette-Levens (1999-2000)
- Saint-Léger (2000-2001)
- Tourrettes-sur-Loup (2001)
- Lucéram (2005)
- Péone (2007-2008)
- La Tour-sur-Tinée (2006-2007-2008)
- La Gaude (2013)


L'étude des découvertes monétaires
Plusieurs études d'anciennes collections monétaires issues de fouilles officielles, publiées dans les Mémoires depuis 1994, ont déjà permis une première approche de la circulation monétaire antique dans le département des Alpes-Maritimes ; une partie de ce travail a été intégrée dans « La circulation monétaire protohistorique en Gaule méridionale » (Michel Py, 2006, Lattara 19) ; depuis, plusieurs autres collections anciennes ou récentes, notamment les découvertes du Service Archéologie de la Ville de Nice, ont été étudiées et publiées dans les Mémoires de l'IPAAM.


La prospection archéologique à l'étranger (Mongolie)
Dans le cadre d'une convention de partenariat signée avec le Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco, l'IPAAM participe depuis 2008 à la mission archéologique en Mongolie dirigée conjointement par Jérôme Magail du Musée de Monaco et par l'Institut d'Archéologie de l'Académie des Sciences de Mongolie sous l'égide de l'UNESCO (compte-rendus de missions concernant l'apport de l'IPAAM : 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 ; 2013 : participation aux fouilles de tombes de l'Âge du Bronze).


L'inventaire diachronique des ponts routiers et muletiers dans les Alpes-Maritimes
Dans le cadre de cette opération, entreprise par l'Institut au début de l'année 2008 et qui se déroulera sur le moyen terme, nous lançons un appel à toutes les personnes qui possèdent de vieux documents (diapos, photos, cartes postales, aquarelles, plans, ...) sur les ponts routiers de notre département, y compris les structures détruites ou dégradées.
Si vous souhaitez nous aider en participant à cette recherche archéologique, inédite pour notre département, merci de nous contacter par courriel, téléphone, courrier, ... Un ouvrage thématique sera publié sur le sujet.


L'arc et l'archerie au fil des siècles
Cet axe de recherche est suivi à l'Institut par Alain Sunyol. Ethnotoxophile à l'origine (ce titre est formé autour du radical grec toxon qui désigne « l'arc » ; il associe éthnos, « tribu, peuple » et philéô, « aimer » et décrit ainsi exactement sa passion), Alain Sunyol collectionne tous les objets ethniques relatifs à l'archerie des peuples anciens ou lointains. Pratiquant lui-même le tir à l'arc instinctif depuis des années, il étudie tous ces artefacts avec l'optique de l'utilisateur, ce qui lui permet de retrouver et de mettre en valeur les innovations techniques, ou les emprunts de chaque culture. L'universalité de certains principes aidant l'archéologie expérimentale portant sur les populations de chasseurs, Alain Sunyol peut reconstituer, avec les chercheurs, des tirs préhistoriques plausibles ; joignant ainsi la science (logos, « étude ») à la passion, il est devenu un ethnotoxologue reconnu.


L'archéologie sous-marine
En Baie des Anges, à Nice (autorisations DRASSM) : première opération aux Ponchettes, en 2005 ; prospections en 2009 et en 2010.


La protection des sites : la pyramide de Falicon et la grotte des Ratapignata
À l'issue d'une longue procédure, débutée par l'IPAAM en 2004, nous avons obtenu l'arrêté d'inscription au titre des Monuments historiques (n° 2007-313) daté du 7 août 2007.
Cette inscription boucle un dossier vieux de 81 années émaillées de plusieurs demandes de diverses institutions dont la première date de 1926.


Les dernières publications
En vente au siège de l'Institut et dans les librairies habituelles.
(voir rubriques Mémoires et Tarifs et points de vente)

Le hors série n° 7 des Mémoires de l'IPAAM, sorti en juin 2014, est consacré aux : Dolmens, pseudo-dolmens, tumulus et pierres dressées des Alpes-Maritimes (06). Ce corpus de 304 pages, tout couleur, au format A4, regroupe 281 structures bâties entre la fin du Néolithique (2800/2500 av. n. è.) et le début de l'Âge du Fer (700 av. n. è.) et réparties sur 54 communes du département. Ce premier inventaire général de ces constructions funéraires ou cultuelles comporte pour chacune d'elle ses coordonnées et une abondante documentation (photos, plans). Il est précédé par une longue introduction sur les mégalithismes dans le monde et complété par une riche bibliographie, un tableau de répartition par structure et par commune, un index général et 5 cartes de répartition départementale.

Le tome LV-2013 des Mémoires de l'IPAAM est arrivé en début d'année 2014. Au menu : une expérimentation en archerie préhistorique en sardaigne, les découvertes récentes (tumulus, sites de hauteur), une lecture chamanique des gravures du mont Bego, l'inventaire des objets travaillés en os, bois de cerf, et ivoire de Cemenelum, plusieurs études monétaires des chantiers de fouilles niçois, une étude remarquable sur les colonnes à griffes de Levens, la suite de l'inventaire des clochers triangulaires... Au total, treize études significatives pour l'archéologie, l'ethnographie, et l'histoire du département des Alpes-Maritimes.

Le tome LIV-2012 des Mémoires de l'IPAAM est arrivé en début d'année 2013. Trente articles, que se partagent vingt auteurs, font le point sur les dernières découvertes archéologiques effectuées par l'Institut. Il comporte notamment les nouveaux sites de hauteur découverts, ainsi que plusieurs études sur le mobilier céramique protohistorique et sur la numismatique antique du département des Alpes-Maritimes. À compter de cette année, les Mémoires de l'IPAAM constituent et constitueront une mise à jour importante de la Carte Archéologique de la Gaule (06) parue en 2010.

Le tome LII/LIII-2010/2011 des Mémoires de l'IPAAM est sorti en août 2011 : Péone au fil des siècles. Ce tome, consacré à la commune de Péone, fait suite à l'inventaire archéologique, historique et ethnographique réalisé par l'IPAAM en 2007 et 2008. Il comprend 16 études couvrant tous les aspects patrimoniaux de cet extraordinaire village du Haut Var. Ces recherches, effectuées par les meilleurs chercheurs locaux et nationaux, permettent notamment de replacer les premières occupations de ce territoire à la charnière entre le Néolithique et l'âge du Bronze (voir Rencontre avec Péone et son histoire).

Le hors série n° 6 des Mémoires de l'IPAAM est sorti en juillet 2010 : Inscriptions Latines des Alpes maritimes rassemble la documentation épigraphique des Alpes maritimae dans leur extension territoriale de la fin du IIe s. Dix cités composent cette province alpine méridionale : Cimiez, Vence, Briançonnet, Glandèves, Castellane, Senez ainsi que Digne (antérieurement présente dans la province de Narbonnaise), et Embrun, Chorges, Faucon-de-Barcelonnette (transférées depuis la province des Alpes cottiennes). Ce corpus comporte une introduction générale sur le passé de cette province : sa création et son évolution, les unions temporaires territoriales, l'instauration du droit latin, l'évolution statutaire de ses localités, les troupes auxiliaires stationnées dans la capitale provinciale, les institutions municipales, les voies de communication. Les inscriptions sont présentées par ciuitas, dans un ordre géographique nord-sud, d'Embrun à Cimiez, selon les normes désormais en vigueur pour ce type d'étude. Un chapitre consacré aux milliaires découverts sur l'une des quatre voies publiques cheminant à travers la province des Alpes maritimae ainsi que de nombreuses cartes complètent la documentation.

Le tome LI-2009 des Mémoires de l'IPAAM, publié en hommage à Georges Brétaudeau († 2009), est sorti début 2010. Cet important recueil, rédigé par 34 auteurs, regroupe 25 articles qui font le point sur les dernières découvertes et les nouvelles synthèses concernant de nombreux sites de notre département et de notre région, de la Préhistoire à nos jours.

Le tome L-2008 des Mémoires de l'IPAAM, consacré à La Pyramide de Falicon et la Grotte des Ratapignata, est sorti début 2009. Ce tome relate « l'histoire » de ces deux monuments enfin inscrits au titre des Monuments historiques (voir infra) et à l'origine d'une littérature foisonnante et très « colorée » depuis le tout début du XIXe s. Les trois auteurs, soutenus par de nombreuses collaborations, nous livrent quarante ans de recherches, d'études, de compilations qui font de cette publication la plus riche et la plus complète jamais réalisée.

 
La pyramide en 2005
La colonne centrale dans la grotte
   

 

MEMBRES DE L'ANNÉE

(voir Règlement intérieur, deuxième partie)

2013 : Annie Coutor - 2014 : Marie-Claude Gérard et Jane Brunet.

 

VOS DONS

Organisme d'intérêt général (décision DSF 06 du 08 mars 2005), l'IPAAM est habilité à recevoir des dons et à délivrer des reçus de déduction fiscale.
Depuis 2005, les personnes physiques qui font un don à l'Institut bénéficient d'une déduction fiscale égale actuellement à 66 % du montant de ce don : chaque donateur qui verse 100 € à l'association profite d'une réduction de 66 € de son impôt s'il est assujetti à l'impôt sur le revenu.
De la même façon, les entreprises qui font un don bénéficient d'une réduction d'impôt de 60 % de leur versement dans la limite de 5 ‰ de leur chiffre d'affaires.
Les versements sont traités rapidement et les reçus fiscaux sont adressés par retour du courrier.
Merci d'avance pour votre aide qui permettra la poursuite des missions de l'IPAAM au bénéfice de notre patrimoine archéologique, historique et culturel.

 

 


   
 
   
Ville de Nice

Conseil Général
des Alpes-Maritimes

Conseil Régional
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Mairie de Lucéram

Mairie de
Sainte-Agnès

Mairie de
Vallauris - Golfe Juan
Mairie de Péone
Mairie de Falicon
 

Les Terrasses de Cimiez ; 29 corniche Frère Marc ; 06000 NICE - 04 93 53 32 87 - 06 20 38 81 89 - contact@ipaam.fr
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés © IPAAM 2007